James Braid

James Braid, né à Fife en 1795 et mort à Manchester le 25 mars 1860, est un médecin écossais, réputé pour ses travaux sur l'hypnose.



Catégories :

Médecin écossais - Hypnose - Développement personnel - Naissance en 1795 - Décès en 1860 - Ancien étudiant de l'université d'Édimbourg

Recherche sur Google Images :


Source image : www.allposters.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Chirurgien écossais, James Braid est le premier expérimentateur médical de ... En 1841, il assiste à une séance de magnétisme animal, effectuée par un... (source : universalis)
  • Institut de nouvelle hypnose et de psychosomatique fondé par le Dr Eric Mairlot.... le magnétisme animal et est par conséquent reconnu comme le précurseur de l'hypnose.... Pour James BRAID, comme pour LAVOISIER et Benjamin FRANKLIN avant lui, ... (source : nouvellehypnose)
  • Le médecin anglais James Braid (1795-1860) est l'inventeur du terme " hypnose ". En 1841, il découvre le magnétisme animal à l'occasion de la venue du ... (source : amazon)
James Braid

James Braid, né à Fife en 1795 et mort à Manchester le 25 mars 1860, est un médecin écossais, réputé pour ses travaux sur l'hypnose.

Biographie

Il fait ses études de médecine à Édimbourg et pratique la médecine à Manchester. Il commence à s'intéresser au magnétisme animal en 1841, quand il est le témoin, à Manchester, d'une démonstration du magnétiseur franco-suisse Charles Lafontaine.

On attribue fréquemment et abusivement à Braid l'invention du terme hypnose dans son ouvrage Neurypnologie, Traité du sommeil nerveux ou hypnotisme, reconnu dans ses relations avec le magnétisme animal, qu'il publie en 1843. En réalité, le terme avait déjà été utilisé par le baron Etienne Félix d'Henin de Cuvillers en 1819. Dans son ouvrage, Braid essaie de se différencier des travaux des magnétiseurs «imaginationnistes» tels qu'Alexandre Bertrand et l'abbé Faria. Il remplace leur méthode d'induction visuelle par fixation de l'attention sur la main tendue du magnétiseur par la fixation de l'attention sur un objet brillant.

Braid définit l'hypnose comme un «état de sommeil nerveux» dans lequel il est facile de plonger une personne en utilisant l'induction par la fixation sur un objet brillant. Il utilise cette méthode, surtout pour obtenir l'anesthésie lors d'interventions chirurgicales. On rappellera que l'éther en anesthésie ne sera utilisé pour la première fois aux États-Unis qu'en 1842 et en France qu'en 1847.

En 1847, il essaie de renommer l'hypnose «monoïdéisme», sans succès.

On reproche à Braid ses expériences de phréno-hypnotisme, conçues pour montrer la possibilité d'exciter des sentiments spécifiques, des idées, des actes, en pressant fortement sur les protubérances du crâne du sujet hypnotisé.

Le braidisme en France

En 1859, les médecins Eugène Azam et Paul Broca rendent compte devant l'Académie des sciences d'une intervention pratiquée sous anesthésie hypnotique. En 1860, Alfred Velpeau présente les travaux de Braid à l'Académie des sciences. Cette même année, Joseph Durand de Gros publie son Cours théorique et pratique du Braidisme, ou hypnotisme nerveux. En 1870, Hippolyte Taine présente une introduction aux théories de Braid dans son De l'Intelligence.

Œuvres

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/James_Braid_(m%C3%A9decin).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 31/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu